Voyage de libération - nouvelle- CRITIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voyage de libération - nouvelle- CRITIQUES

Message  Admin Asmellya le Sam 3 Mai - 20:47

Alors j'ai vu que tu avais posté un texte, je le lis d'ici mercredi et te fait un ptit commentaire ^^

Admin Asmellya
Admin

Messages : 90
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://plumelibre.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage de libération - nouvelle- CRITIQUES

Message  Travelling Otter le Dim 4 Mai - 19:52

Merci ! Prends ton temps ^^
avatar
Travelling Otter

Messages : 5
Date d'inscription : 28/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://deliriumhysteria.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage de libération - nouvelle- CRITIQUES

Message  Admin Asmellya le Lun 5 Mai - 17:25

Allez hop je poste mon avis !

J'ai copié-collé ton texte ce qui va me permettre de le commenter au fur et à mesure !

La locomotive, immense dragon cracheur de vapeur, venait tout juste de s’arrêter au quai numéro 3. Dans un sifflement strident, qui se répéta plusieurs fois, elle annonça aux passagers qu’ils venaient d’atteindre le terminus et qu’il fallait donc, sans plus tarder, quitter les lieux.


- j'adore ton entrée en matière, on se plonge directement dans le récit
- l'écriture est fluide, et vraiment agréable à lire. Cela s'enchaine très aisément !
- Dès les premières lignes tu nous met au parfum ... Tu nous dis des choses sans forcément en dévoiler d'autres, mais ça change des textes où il faut attendre des pages et des pages avant de connaitre l'action... Là où se doute que si tu parles "du terminus" c'est que tu vas enchainer sur ton histoire. Mais cette entrée en matière est très agréable

- Pour l'instant rien à redire. Ton premier paragraphe est court mais volumineux. j'entends par là que tu ménages le suspense, et ça c'est cool  Very Happy 

Assise sur ma valise rectangulaire et souriant à l’incroyable sanguinaire de ferraille, je profitais du flot humain, vomi de ses entrailles, pour contempler avec une certaine fascination et une pointe de nostalgie, ces êtres qui, tels des cafards, grouillaient tout autour de moi.

- la vache la description de taré !!!!! J'adore !!!!! Wahoo c'est super bien écrit, on se représente vraiment bien la scène ! C'est juste wahoooo  sunny 
- Sinon tu continues à disperser des petites notes de description physique qui nous donnent encore plus envie de savoir la suite.
- Ta description nous permet également de rentrer plus profondément dans le texte, car la phrase est super bien écrite, et elle coule de source.Il n'y a pas un mot qui pêche au détriment d'un autre. Tous tes mots sont pesés mûrement, et ça donne à la fin, un paragraphe totalement éblouissant !

A mes yeux, chacun d’entre eux me semblaient être un trésor inestimable d’émotions, de chaleur et de vie. Un rubis à multiple facette dont il était impossible de se lasser. Seulement, aucun d’eux ne semblait faire attention à moi, trop pressés, ou simplement perdus dans leurs pensées.


Là de même tu continues une description mentale cette fois ci (mentale j'entends par là que tu ne fais pas de description physique, mais que tu te centres plutôt sur les émotions des gens)


Lorsque la foule se dissipa, laissant un quai désert, je regardai- j'aurais mit un s à "regardais" pour moi c'est une action longue donc imparfait. Bon oui j'avoue je suis très pointilleuse  Shocked 

ma montre, vieille antiquité qui datait de la fin du XVIIIème ; ses flèches dorées indiquaient 23h57. Un soupir de soulagement s’échappa de mes poumons, s’étalant dans l’air nocturne en une fine vapeur.
Au loin, plongé dans les ténèbres de l’immense ville bruyante, s’éleva alors le lourd grondement d’un cloché. Douze coups sonnèrent sans interruption, faisant vibrer l’air et saisissant les cœurs : il était temps.


Ha on se rapproche du but...Tu commences à dévoiler le coeur de l'histoire.
Ta description de la montre est vraiment bien faite, on ne met pas de temps à s'en faire une image.
J'aime beaucoup ta façon d'écrire. Tes phrases s'enchainent avec harmonie et rapidité, et cela donne un tout vraiment superbe !

Tout autour de moi, le quai commença sa transformation. La vapeur alors blanche, crachée par la monstruosité métallique, se teinta d’une couleur sombre et son odeur de charbon fut remplacée par celle du souffre. Les flammes rougeoyantes, captives des lanternes de verre, laissèrent leur apparat carmin, pour se vêtir de manteaux bleuâtres. Lentement, les nouveaux passagers s’invitèrent sur le quai dans un silence lugubre.

Bon ben là je le redis encore une fois ; mais c'est une description de tarée .... Purée tu décris vraiment jusqu'au moindre petit détail ,et c'est ce "moindre" qui donne le souffle de réalité à ton texte ! C'est vraiment super beau ! Je suis épatée

Des ombres éléphantesques aux formes humanoïdes s’extirpèrent du sol dans un cri suraigu, pareil au crissement d’une craie sur un tableau noir. Des corbeaux, grosses bestioles au plumage humide, se gonflèrent tels des ballons de baudruche jusqu’à l’explosion, donnant naissance à des créatures cadavériques ailées. De petits êtres cornus semblant être tout droit sortis d’un tonneau de charbon, furent crachés par les escaliers de la gare.
Le quai perdait peu à peu son humanité pour se transformer en une place de rassemblement pour créatures maléfiques.


Rhaaa encore une description de Ouf !!! Cela me scotche vraiment ta facilité à écrire et décrire ce qu'il se passe dans l'univers de ton personnage. Tes descriptions me font penser un peu à la manière d'écrire de Pierre Bottero (celui qui a écrit les mondes d'Ewilan, je ne sais pas si tu connais)


Bondé, surpeuplé et exténué par ces subites apparitions, le quai gronda, pressant le train d’ouvrir ses portes. Ce dernier, semblant lui répondre par un sifflement reptilien, ouvrit sans plus attendre ses nombreuses bouches, d’où s’échappa d’avantage de fumée putride. Il était temps, le train n’allait plus tarder à partir.

De même là, je ne dis plus rien. Tu as un vraiment un talent pour écrire, et de plus tu as un super talent pour écrire. Ces souvent que là on pêche. Moi j'ai beaucoup de mal avec les descriptions, alors ceux qui comme toi, en font des si réalistes, ça m'épate grandement ^^


Après avoir été emportée par la marée démoniaque et avalée d’une seule traite par le wagon métallique, je me retrouvai[b](s)[/b] (la pareil j'aurais mit un s, pour moi c'est une action longue, mais tu me mets le doute ^^

assise dans un compartiment haut de gamme : aux banquettes brodées d’or, tendues de satin et numéroté d’un 7 cuivré.
Je n’étais pas seule, en face de moi, vêtu d’une longue toge noire à capuche pointue, était installé un squelette lisant le quotidien du jour. Et comme tout psychopompe des temps anciens, à ses côtés, délicatement posée contre l’une des parois de la cabine : une faux récemment aiguisée.
Lorsque le train démarra, se détachant dans un grondement amer du quai, mon voisin plia sa gazette et la posa délicatement sur ses jambes. Ses orbites vides se posèrent sur moi et je pus discerner un mouvement de mâchoire, surement une esquisse de sourire, suivi d’un claquement de dents.


Purée mais ton univers que tu traces me fait penser à un récit que j'ai récemment lu.... mais je n'arrive plus à remettre la main sur le titre ni sur l'auteur d'ailleurs ^^
J'aime beaucoup ton squelette (euh de ton histoire hein, pas de confusion ! ). Ta description le rend plus humain, moins morbide. j'ai même sourit quand j'ai vu qu'il lisait un journal car je me suis représentée l'image....
En tout cas, c'est vraiment super (oui bon ok mon avis ne sert à rien, mais franchement, y'a rien à redire... je trouve ça vraiment génial ! Tout coule de source, tout s'enchaine, on ne s'ennuit pas.... C'est vraiment un super texte .... même si tu l'as écrit à la va vite, et ben  j'aimerai bien avoir ton inspiration pour écrire comme cela aussi rapidement ^^


- En congé ? demanda-t-il curieux.
- Je dirais plutôt en voyage, un très long voyage. Vous ?
- Vacances, bien mérités, avec toutes ces épidémies nous autres avons pas mal de boulot.
Je souris, dévoilant à la Mort ma dentition particulière. Elle hocha de la tête, ses os craquant au moindre mouvement dans un rythme presque exotique.
- Votre espèce ne nous facilite pas la tâche, vous pullulez comme de la vermine, si vous me permettez l’expression.
- Vous ne pouvez avoir plus raison. Nous sommes partout… Je me rappelle encore, il y a quelques siècles à peine, nous n’étions qu’un groupe à nous partager équitablement le monde, tuant avec raffinement, nous prélassant dans la luxure et le vice… Quel dommage d’être en surpopulation...
- C’est pour cette raison que vous quittez la ville ?
- Oui, tout à fait. Tout du moins l’une des raisons.
- Quelle est votre destination ?
- Le Royaume des Chimères.


Ton dialogue est court, mais bien construit. On s'imagine très bien l'interaction entre les deux personnages. Tu mènes très bien ton histoire, et ton dialogue redonne un peu de vivacité et de réalité à ton texte (même s'il n'en manquait pas, mais des petits plus sont toujours les bienvenus)


Les os de la Mort jouèrent encore de leur musique. Dehors, le paysage défilait à une vitesse irréelle. Il ne s’agissait pas de plaines verdoyantes  ou de villages abandonnés, mais de paysages tout droit sortis de l’imagination d’un artiste fou. Le ciel avait pris des teintes rouges, prenant l’apparence d’un immense lac de sang en suspension ; les arbres n’étaient plus de bois mais de métal pointu, où s’étaient empalées çà et là des créatures suicidaires ; l’herbe était inexistante et l’air irrespirable.
Quitter la ville pour un monde de désolation était pour moi un soulagement infini. Je savais que bientôt, ce tableau sinistre allait laisser place à un monde aux couleurs bleues, à une sérénité que je me languissais d’atteindre et surtout à un groupe de résidents des plus extraordinaire.
Mon sang, fraichement renouvelé, pulsait dans mes veines à une vitesse anormale. Mes pupilles dilatées cherchaient le moindre indice qui allait annoncer mon arrivée prochaine. Mon envie de retour se transformait en une faim insoutenable, tiraillant mes entrailles, figeant mes muscles.  
Je ne souhaitais plus qu’une chose : sortir de ce train organique, abandonner mon voisin à son enfer perpétuel et retrouver ce que j’avais délaissé il y a plusieurs années de cela.


Ah ben tu finis sur les chapeaux de roues.... Wahooooooo ! Je sais plus quoi dire ! Ton récit est juste sublime, ton dernier paragraphe est juste splendide. tu finis avec brio. Ton texte forme un tout, chaque phrase, chaque mot à sa place, tu n'as rien laissé au hasard, tes phrases s'enchainent avec une évidente simplicité qui n'en est pas une. on voit que chaque mot est pesé, et c'est ce qui rend ton récit si magique à lire. Tes descriptions atteignent la perfection, et permettent de rendre ton texte vivant. Ton personnage, même si tu te focalises peu sur lui, et néanmoins présent, mais on aurait envie d'en savoir plus.pourquoi a quitte t'il son lieu.... etc.... On aimerait aussi savoir de quelle espèce il s'agit... Car je pensais qu'il s'agissait d'un humain, d'où la référence au squelette avec sa faux, mais tu parles aussi de vermine, de cafards, ce qui m'a mit le doute. Car il n'y a aucun moyen de savoir si ton personnage est un insecte ou au contraire un humain ! ça y est j'ai remit la main sur l'auteur que je recherchais. Christopher Paolini, celui qui a écrit Eragon. Tes descriptions me font penser un peu à celle qu'il fait des urgals, et des razzac (comment ça s'écrit ce truc là ? )

Je pense que tu as pu le remarquer, mais je suis vraiment épatée par ton texte....
j'adore ton style d'écriture, et suis impatiente de lire d'autres de tes récits.

Peut être trouveras tu mon avis un peu simpliste, un peu facile, mais franchement, pas une faute d'orthographe, des phrases qui s'enchainent, un récit et un coeur de l'histoire vraiment super, je ne trouves pas ce que j'aurais à critiquer en négatif. tout est bien !

Bravo !
Pour une histoire écrite avec "flemme", je te dis que c'est juste extraordinaire. T'as vraiment un réel talent! Continues de nous faire rêver en postant tes oeuvres !

je les attends avec impatience !

Admin Asmellya
Admin

Messages : 90
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://plumelibre.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage de libération - nouvelle- CRITIQUES

Message  Travelling Otter le Mar 6 Mai - 14:35

Je ne m'attendais pas du tout à une critique aussi positive  Shocked  Merci beaucoup  Embarassed 
Et merci pour la correction des fautes ^^ je suis une quiche en ce qui concerne la conjugaison donc tes corrections sont les bienvenues !
Ton enthousiasme m'a vraiment fait du bien en tout cas ! Encore merci.
avatar
Travelling Otter

Messages : 5
Date d'inscription : 28/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://deliriumhysteria.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage de libération - nouvelle- CRITIQUES

Message  Admin Asmellya le Mar 20 Mai - 16:26

N'hésites pas à nous poster d'autres choses ! J'ai du temps en ce moment pour lire et corriger.
De même que tu peux bien évidemment lire et critiquer (plus ou moins longtemps) les textes des autres ^^

Au plaisir de te lire très bientôt !

Admin Asmellya
Admin

Messages : 90
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://plumelibre.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage de libération - nouvelle- CRITIQUES

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum