Hopeful Academy tome 1 - Typically French (Plume en Mousse) (CRITIQUES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hopeful Academy tome 1 - Typically French (Plume en Mousse) (CRITIQUES)

Message  Admin Asmellya le Sam 28 Déc - 13:41

Chapitre 1 : « Gate 44»

Il y avait un bruit monstre dans l’aéroport entre les visiteurs qui papotaient en se croyant tout seuls ou les couples de touristes étrangers qui ne trouvaient rien de mieux que de faire une scène de ménage pour savoir dans quel avion ils embarqueraient, la femme avait le plus souvent raison. Les hommes étrangers semblaient si bornés qu’ils ne voulaient rien entendre de la part de leurs épouses, vive le mariage ! Les personnes présentes ici semblaient être, en majorité, des japonais, peut-être un voyage de noce en France ? Ou simplement un reportage photo ! Les bruits de roulettes venaient s’ajouter à tout ce vacarme ambiant, rendant toute conversation impossible à décrypter. Lou trainait sa valise avec impatience, elle avait visiblement hâte de rentrer dans l’avion tandis que ses amies semblaient un peu plus anxieuses. Elles semblaient un peu moins pressées de partir, sauf peut-être pour le bruit.

Descriptif  très détaillé du hall de l'aéroport ! On a l'impression d'y être ! Tes phrases sont fluides, s'enchainent rapidement, et sont dotées d'une force incroyable : tu manies aisément les mots, et ton récit est très agréable à lire. De plus, tu incorpores petit à petit des détails et des héros ce qui donne du suspense au roman et le font paraitre encore plus vrai.

« _ Mais détendez vous les filles ! On va s’éclater à Hopeful ! » s’écria Lou pour couvrir le vacarme.

Les quatre autres jeunes ne semblaient pas avoir entendu les paroles apaisantes (bien que criées) de Lou, elles serraient la poignée de leur valise si fort que la marque de leur main restait quelques instants même après l’avoir enlevée.

Je ne pense pas que tu es besoin d'ajouter ce que j'ai barré ! Ta phrase est très compréhensible ! Elle coule de source !


Les annonces vers les portes, les départs des avions s’entendaient à peine mais Elena tendait tout de même l’oreille le plus qu’elle pouvait pour éviter à ses amies de leur faire rater leur avion. Le petit groupe avançait petit pas par petit pas, bousculant parfois quelques personnes et murmurant un vague pardon, évitant sans cesse les mômes braillards et les valises trop derrière le corps.

« _ C’est à quelle porte qu’on a rendez-vous ? J’ose pas du tout demander aux gens, j’ai peur de tomber sur quelqu’un qui ne parlerait que l’anglais ! demanda Mélanie à ses amies.

_ 44, les deux mêmes nombres ! » s’exclama Lucie, la plus jeune du groupe.

Les jeunes filles ne savaient pas qu’elles avaient une chance monumentale : voyager en avion et se retrouver à Hopeful Academy à leur âge… Pour les incultes, Hopeful est une école d’Arts multiples accessible après de nombreux castings et à partir de 16 ans, l’âge des jeunes filles était quasiment semblable mais pas aussi élevé que celui de l’âge requis pour cette université. Du haut de ses 14 ans, il était normal que Lou soit la moins stressée du groupe, elle avait déjà fait plusieurs voyages et puis c’était la meneuse de la troupe, la gardienne de la meute. Elena était la plus organisée avec 13 ans de vie sur terre et un calme extraordinaire qui lui permettait de gérer la plupart des situations houleuses, notamment les disputes entre ses consœurs Lucie et Mathilde, toutes deux âgées de 12 et 13 ans. Mélanie était elle une « grande musicienne » très appréciée par ses amies, assez sympathique et qui ne prend pas la mouche quand on la critique. Malgré quelques froids et quelques disputes parfois pour des broutilles, les filles étaient soudées comme les cinq doigts de la main. Elena écarquilla les yeux quand elle entendit que leur vol allait bientôt décoller, le AA8745 à la porte 44 dans quelques minutes à peine.

« _ Grouillez vous les filles, on est attendues et si on ne se dépêche pas, bye les Etats-Unis ! » s’écria la jeune fille en pointant du doigt la porte ou elles devaient se rendre.

Gémissant, les françaises accéléraient le pas, se cognant de temps en temps les chevilles dans les roues de leurs valises. Lou regrettait un peu le choix d’avoir mis des converses sans chaussettes mais elle avait choisi de se mettre en tenue décontractée et avait pris les chaussures avec ! Arrivées à la porte, les jeunes présentèrent leurs billets avant de soupirer et de courir une dernière fois vers la liberté américaine.


Alors déjà je tenais à m'excuser pour ne pas avoir commenté ton texte plus tôt (je n'ai pas reçu d'alerte sur ce nouveau sujet, et j'ai été un peu débordé. je sais ça n'excuse pas tout, mais comme tu peux le voir me voici.

Je vais commencer déjà par l'ensemble de ton chapitre :
Tu meubles ton chapitre avec pleins de petits détails, et d'allusion qui nous permettent de nous identifier aux personnages. Tu prends le temps d'expliquer la situation initiale tout en aiguillant le lecteur vers l'élément perturbateur (leur arrivée dans leur nouvelle académie). Tu décris précisémment le lieu où se trouve les jeunes filles, et tu fais un portrait moral de chacune d'elle. j'espère que le portrait physique viendra après.
Ton premier chapitre est vraiment bien écrit, c'est fluide, rapide à lire, ça s'enchaine très très bien, et on a qu'une envie c'est de lire la suite.
J'espère sincérement que tu as continué de l'écrire et que tu la postera bientôt ici (si tu vois qu'il n'y a pas de réponse n'hésite pas envoies moi un message privé (admin Asmellya)

Dans la hâte de te lire,
Bon courage pour la suite !

Admin Asmellya
Admin

Messages : 90
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://plumelibre.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum